Françoise Akis
Prise de parole et confiance en soi

Tous les stages proposés et les séances individuelles se font dans le respect des règles d'hygiène et de distanciation physique. Une visière sera prêtée à chacun.

Possibilité de séances de coaching en visio-conférence pour ceux qui le souhaitent.

Nouvel Atelier en Janvier 2021

Inscrivez-vous vite!

Françoise Akis
Prise de parole et confiance en soi

Chers amis Parisiens, possibilités de coaching individuel à Paris (Montparnasse) 2 Vendredis par mois

Déconfinement

La première fois que j’ai osé dire non

La première fois que j’ai osé dire non j’étais rouge comme une tomate mais après je me suis senti super bien.

En effet j’ai eu l’impression qu’enfin ma vie allait changer. J’avais contacté Françoise Akis pour des cours de chant. Je rêvais de chanter depuis longtemps et j’ai décidé de m’offrir ces cours.

Comme j’étais très timide j’avais la sensation que ces cours me permettraient de prendre un peu d’assurance. Françoise me voyait souvent arriver après mon travail contrarié par le fait d’avoir encore accepté un changement d’horaire, un supplément de travail alors que je n’étais pas d’accord.

Comme j’avais beau faire, je ne parvenais pas à dire non, alors elle m’a interdit de dire oui.

Il fallait me disait-elle différer ma réponse, ne pas rendre les choses faciles. Commencer à préparer le terrain pour un possible non. Ce que j’ai fait. Elle m’avait bien coaché sur les difficultés que j’allais rencontrer : mes interlocuteurs qui allaient insister, le malaise que j’allais ressentir, on allait me trouver méchant, pas sympathique. On allait jouer sur mes sentiments. Comme j’allais être père Françoise m’a dit : » c’est maintenant que tu dois t’entraîner, imagine si tu ne sais pas dire non, comment ça va se passer. Tu vas passer tes week-ends à faire des déménagements, au lieu d’être avec ta petite famille, juste parce que tu ne sais pas dire non, ce serait dommage non ?

Cette perspective m’a motivé et je me suis lancé d’abord en ne disant pas oui mais « ça va être difficile » « je n’peux pas te répondre tout de suite » et puis en disant simplement non quand ça ne m’arrangeait pas ou que je n’en avais pas envie.

La première fois que j’ai vraiment osé dire non, j’étais tout rouge mais après je me suis senti beaucoup mieux, j’ai eu la sensation de me sentir enfin libre d’un poids et de pouvoir enfin choisir ce que je souhaitais faire. Depuis, j’ai plus confiance en moi, je n’ai plus peur de ne pas avoir l’air gentil, j’ai juste envie d’être moi.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion