Vous pouvez aussi participer à un stage d'un week-end ou à des séances  individuelles

 

Françoise Akis
Prise de parole et confiance en soi

Un Stage d'un  week-end est proposé chaque mois

« Je ne comprends pas pourquoi je perds mes moyens lors des examens oraux.

Je connais la matière et dès que je suis à l’examen c’est comme si je devenais stupide, je ne comprends même plus les questions. »

Voilà le genre de phrases que j’entends régulièrement par des étudiants. Je peux d’ailleurs le constater moi-même en leur posant une question basique sur leur matière.

Je suis étonnée de voir à quel point ils perdent leurs moyens.

Je me souviens d’une élève qui avait raté trois fois son examen d’agent immobilier alors qu’elle travaillait déjà dans une agence. Lorsque je lui ai demandé de m’expliquer ce qu’était l’état des lieux, impossible d’avoir une réponse cohérente.

Lors de mes études, j’ai compris qu’il y avait différentes mémoires.

Par exemple en étudiant un examen je me suis rendu compte que j’avais une mémoire photographique qui m’a d’ailleurs bien aidé. Par contre pour les cours de théâtre, impossible de changer d’éditions parce que toute modification me perturbe.

Ce que je conseille fortement pour les examens oraux c’est d’étudier et de répéter chez soi à voix haute. En effet, ça permet d’avoir les mots en bouche, de construire ses phrases, de s’habituer à parler, à expliquer la matière à un public hypothétique.

Par exemple, un élève qui a pris l’habitude d’étudier en écrivant, aura des difficultés lors d’examens oraux. La mémoire écrite est plus lente que la mémoire orale et donc l’élève prendra trop de temps pour retrouver dans sa tête le contenu. En plus s’il n’a pas l’habitude de parler, il risque d’être déstabilisé.

Quand j’étais à l’école j’ai tout étudié tout haut  et je faisais ensuite  comme si je donnais cours. Je constate que ça m’a vraiment aidé pour les examens oraux. J’adorais les examens oraux, je me sentais vraiment à l’aise.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion